INFO POI NATIONAL, Informations Ouvrieres

« Au coude à coude » – L’EDITO d’IO n°216

Le bureau national du POI se réunit le 8 septembre. Il définira les propositions permettant aux adhérents de poursuivre et intensifier la campagne contre la ratification du TSCG aux côtés des travailleurs, militants, jeunes, syndicalistes de toutes tendances qui partagent une même aspiration : bloquer la mécanique destructrice de l’austérité dictée par Bruxelles ! Ces propositions, il les définira en prenant en compte tous les aspects de la situation, y compris le récent appel du Front de gauche à une manifestation nationale le 30 septembre.

Bien sûr, les adhérents du Parti ouvrier indépendant ne sont ni sourds ni aveugles. Ils voient bien que depuis six mois, et jusqu’à récemment, les dirigeants du Parti communiste et du Parti de gauche ont laissé sans réponse les courriers du POI, et ignoré sa proposition de manifestation nationale. Ils comprennent que, de la sorte, ces dirigeants — même si aujourd’hui ils appellent à manifester — n’ont pas mis en œuvre les moyens d’une campagne massive faisant déferler par centaines de milliers ou davantage tous ceux — ils représentent la majorité — qui veulent en finir avec la dictature de la troïka. Les adhérents du POI entendent bien les dirigeants du PCF et du PG parler davantage de référendum que de bloquer la ratification.

Sans doute y a-t-il à cela des raisons politiques. Par exemple celle qui amène L’Humanité à écrire que le PCF refuse un « face-à-face avec le gouvernement », mais veut lutter « contre les forces qui s’opposent au changement ». Les forces qui « s’opposent au changement » ne siègent-elles pas au gouvernement lui-même ? Qui veut faire ratifier le traité Merkel-Sarkozy ? Qui met en place les emplois d’avenir, pires que le CPE ? Qui prépare l’acte III de la décentralisation disloquant la République ? Qui annonce une « grande réforme » du financement de la Sécurité sociale et accompagne le plan de démantèlement de PSA ? Qui, sinon Hollande, Ayrault, et les autres ministres ?

Cette politique du gouvernement Hollande-Ayrault est précisément l’une des raisons qui amènera le bureau national à discuter des formes appropriées par lesquelles les adhérents du POI pourraient participer à la manifestation du 30 septembre. Non pas sur la base de cette attitude équivoque vis-à-vis du gouvernement Hollande-Ayrault. Mais au coude-à-coude avec les travailleurs, les militants du PCF, du PS, du PG, les syndicalistes, tous ceux qui veulent empêcher la ratification, parce qu’ils veulent empêcher que s’abatte sur notre pays le déferlement destructeur qui frappe les peuples en Grèce et en Espagne, et menace tous les peuples d’Europe. Au coude-à-coude pour dire : « Nous irons le plus loin possible contre la ratification, nous ferons tout pour l’empêcher. Certes, il se peut qu’au bout du compte, le traité finisse par être ratifié. Mais même dans ce cas, cette manifestation du 30 septembre — malgré les limites imposées par ceux qui en ont pris l’initiative tardive et hésitante — marquerait, pour ses participants, une étape de préparation politique de la lutte de classe unie, nécessaire pour défaire les plans destructeurs du gouvernement Hollande-Ayrault et abroger le TSCG. »

C’est ainsi que, pratiquement, nous continuerons, avec les comités pour l’unité contre la ratification, à poser les bases d’une remise en cause complète de ce carcan destructeur qui porte pour nom « Union européenne ». Un carcan dont le TSCG est le dernier rouage, mais qui appelle, pour être brisé, l’abrogation des traités antérieurs, à commencer par le traité de Maastricht, et le démantèlement des institutions de l’Union européenne.

Mots-clefs :,

A propos de Comité Les Ulis Orsay Parti Ouvrier Indépendant

Qui sommes-nous ? Le Parti ouvrier indépendant a été constitué en juin 2008. Il combat pour le socialisme, la République et la démocratie. Le POI affirme : la démocratie, la défense des intérêts ouvriers et populaires, exigent de s’engager sur la voie de la rupture avec l’Union européenne et de la liquidation des institutions de la Ve République. Le POI combat pour un authentique gouvernement de défense des travailleurs et de la démocratie, appuyé sur une Assemblée constituante. manifestation du 30-09 Photo: JM Rillon Seul un gouvernement qui s’affranchirait du carcan du traité de Maastricht serait à même de prendre les mesures urgentes de sauvegarde de la population : l’interdiction des licenciements, le retour aux services publics de l’ensemble des secteurs (poste, chemins de fer, hôpitaux, en cours de privatisation), le retour à la Sécurité sociale de 1945, le rétablissement de l’ensemble des moyens nécessaires à l’école publique, aux hôpitaux, etc. Le POI se prononce pour l’annulation pure et simple de la dette qui a été fabriquée de toutes pièces par les capitalistes et les spéculateurs. Cette dette n’est pas celle du peuple, il n’a pas à la payer. Le POI combat pour la défense de la République une et indivisible, contre la « régionalisation » du pays, contre la remise en cause des droits égaux pour tous les citoyens, contre l’éclatement des conventions collectives nationales et des statuts nationaux. Le POI est membre de l’Entente internationale des travailleurs et des peuples qui regroupe, dans soixante pays, des organisations indépendantes luttant contre la guerre et l’exploitation. Le POI est une construction commune de militants d’origines diverses du mouvement ouvrier. Il vous invite à construire ensemble dans ce pays l’authentique parti ouvrier indépendant dont les travailleurs et le peuple ont besoin. Lire aussi le Manifeste du POI. >>>> http://parti-ouvrier-independant.fr/le-manifeste-de-fondation-du-parti-ouvrier-independant/

Parti guinéen du renouveau ... |
POUR LA VERITABLE LIBERTE |
kamalamari |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le temps, la ville et l'urb...
| regismorra
| Notre si belle et si chère ...