DEFENDRE LA REPUBLIQUE - NON A LA RIGUEUR

Intervention du POI à la célébration de la République aux Ulis

Les 20 et 21 septembre, un peu partout dans le monde à l’appel des libres penseurs et de différentes associations, la République était célébrée. C’est dans ce cadre que Dimanche 21 aux Ulis devant la pierre de la liberté, à l’appel de la Libre pensée et de l’ARAC (Association républicaine des anciens combattants), une manifestation s’est déroulée. Le Parti Ouvrier Indépendant a décidé d’y répondre en y prenant la parole sur le terrain qui est le sien.

____________________________________________

Cher amis, bonjour.

 

Il est dans la nature du Parti Ouvrier Indépendant de défendre la République une et indivisible comme point d’appui pour préserver les conquêtes arrachées par plusieurs siècles de combats ouvriers et démocratiques : la démocratie communale, la sécurité sociale, la laïcité  de l’école et de l’état, l’indépendance des syndicats.

C’est dans la République une et indivisible que la classe ouvrière de notre pays a conquis des droits. C’est ce cadre politique qui lui a permis de faire transposer ces acquis dans la loi, dans le code du travail (véritable socle commun), dans des statuts nationaux.

Quiconque veut aller plus loin dans le développement des droits sociaux se doit d’abord de défendre ceux qui  existent ainsi que le cadre démocratique qui a permis de les arracher.

DSC_0127 1

Voilà le sens de notre présence aujourd’hui, car la République une et indivisible est remise en cause par mille et une attaques.

Ainsi en va-t-il de la réforme territoriale instituée par les gouvernements successifs dans le cadre de la politique de l’Union européenne, qui met à mal la démocratie communale. Cette réforme prive les communes de leurs prérogatives  par la politique d’intercommunalité forcée.

Cette remise en cause des prérogatives communales vient d’être aggravée par la loi du 27 janvier 2014 dite « de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles », loi qui amplifie les regroupements intercommunaux, donne un pouvoir accru aux régions, prépare la suppression des départements, mène à la désagrégation des fonctions publiques et à la privatisation des services publics.

C’est pour cette raison que le Parti Ouvrier Indépendant soutient le combat des élus pour le maintien des communes et de leurs prérogatives.

Mise à mal aussi la République une et indivisible par la réforme faussement appelée réforme des rythmes scolaires. C’est l’éclatement de l’école de la République qui est consacré, c’est la remise en cause des droits à l’instruction qui ne seront plus les mêmes d’une commune à une autre. Cette réforme – et c’était prévisible – est aujourd’hui complétée par des attaques contre le statut national des enseignants, ne leur garantissant plus les mêmes droits sur l’ensemble du territoire, ainsi que contre celui des personnel territoriaux.

Voilà encore pourquoi le Parti Ouvrier Indépendant a soutenu et soutient le combat des parents, des enseignants et du personnel scolaire contre cette réforme, pour son abrogation. Rien n’est joué !

Les services publics, les services sociaux, c’était l’essence de la République une et indivisible. Qu’en reste-t-il avec la mise en place de l’Europe des régions ? Est-il besoin de faire un dessin ?

Peut-on défendre la République une et indivisible sans remettre en cause le pacte dit de responsabilité qui transfère 40 milliards aux banques et au patronat ? Pacte qui est la justification des réformes dont je viens de parler. A cette question le Parti Ouvrier Indépendant répond NON ! D’autant plus que, sous la pression de l’Union européenne et des banques pour qui ces 40 milliards sont insuffisants, le gouvernement entend accélérer les réformes. Lors de l’université du MEDEF, le premier ministre Manuel VALLS a déclaré, je cite : «  Mais il n’y pas que les impôts et les cotisations sociales qui pèsent sur notre économie. Certaines formalités excessives sont aussi coûteuses et pénalisantes (…) Cela inclut le Code du Travail. Nous allons accroître la concurrence, alléger certaines règles, je pense à celles relatives au travail du dimanche » fin de citation.

Voilà pourquoi, en toute indépendance réciproque, notre parti soutient le combat des syndicalistes qui s’opposent à la réécriture du code du travail, qui ne veulent pas que meurent les statuts nationaux, qui combattent pour la préservation de leurs droits et acquis.

Alors pour que vive la République une et indivisible, le pacte de responsabilité doit être retiré, ces réformes doivent être abrogées pour avancer vers notre but d’en finir avec les institutions au combien anti-démocratiques de l’Union européenne et de la Vème république.

Voilà le sens de notre participation à cette manifestation aux cotés des démocrates et des républicains.

A propos de Comité Les Ulis Orsay Parti Ouvrier Indépendant

Qui sommes-nous ? Le Parti ouvrier indépendant a été constitué en juin 2008. Il combat pour le socialisme, la République et la démocratie. Le POI affirme : la démocratie, la défense des intérêts ouvriers et populaires, exigent de s’engager sur la voie de la rupture avec l’Union européenne et de la liquidation des institutions de la Ve République. Le POI combat pour un authentique gouvernement de défense des travailleurs et de la démocratie, appuyé sur une Assemblée constituante. manifestation du 30-09 Photo: JM Rillon Seul un gouvernement qui s’affranchirait du carcan du traité de Maastricht serait à même de prendre les mesures urgentes de sauvegarde de la population : l’interdiction des licenciements, le retour aux services publics de l’ensemble des secteurs (poste, chemins de fer, hôpitaux, en cours de privatisation), le retour à la Sécurité sociale de 1945, le rétablissement de l’ensemble des moyens nécessaires à l’école publique, aux hôpitaux, etc. Le POI se prononce pour l’annulation pure et simple de la dette qui a été fabriquée de toutes pièces par les capitalistes et les spéculateurs. Cette dette n’est pas celle du peuple, il n’a pas à la payer. Le POI combat pour la défense de la République une et indivisible, contre la « régionalisation » du pays, contre la remise en cause des droits égaux pour tous les citoyens, contre l’éclatement des conventions collectives nationales et des statuts nationaux. Le POI est membre de l’Entente internationale des travailleurs et des peuples qui regroupe, dans soixante pays, des organisations indépendantes luttant contre la guerre et l’exploitation. Le POI est une construction commune de militants d’origines diverses du mouvement ouvrier. Il vous invite à construire ensemble dans ce pays l’authentique parti ouvrier indépendant dont les travailleurs et le peuple ont besoin. Lire aussi le Manifeste du POI. >>>> http://parti-ouvrier-independant.fr/le-manifeste-de-fondation-du-parti-ouvrier-independant/

Parti guinéen du renouveau ... |
POUR LA VERITABLE LIBERTE |
kamalamari |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le temps, la ville et l'urb...
| regismorra
| Notre si belle et si chère ...